Mes livres

Mon roman SF Neuromnésis est disponible sur Amazon en broché et ebook et sur Kobo en ebook uniquement.

2073: Fruit d’une mutation génétique, Neuromnésis est un système de reconnaissance du comportement criminel, matérialisé par la puce XN, implantable dès l’âge de onze ans. Ultime étape d’un contrôle sécuritaire aujourd’hui total, chacun devient dès lors la cible virtuelle et par conséquent la preuve d’un crime passé par simple contact avec le meurtrier.

Opposant acharné à Neuromnésis, un milliardaire philanthrope charge la scientifique Anne-Jorie Damsary de neutraliser l’implant, devenu incontrôlable. Elle refuse pour la forme mais sait déjà qu’elle n’a pas le choix, compromise par une vague de suicides. L’assassinat de l’homme d’affaire ne fera qu’en confirmer l’urgence, avant qu’elle ne disparaisse elle-même mystérieusement dans une Amérique au bord de la guerre civile, attisée par le feu évangéliste. 

Dix ans plus tard, son fils, pentester pour des organisations anti-corruption, reprend les fils de son enquête, malgré une forte dépendance aux psychotropes, une santé plus que fragile et une fille de neuf ans qui ne lui laisse aucun répit. 

Aidé par Michal, un « survenant », et une papesse de la sextech, pur produit de l’Humanité Augmentée déclaré illégal, Samuel se retrouve confronté à la ténébreuse Fondation Caton, centre international d’euthanasie préventive où Paul Malinka, exilé du brasier américain, est en charge de l’extraction d’implants. Un homme étrange, akinétope,  et peut-être fou, protégé par la farouche Rachel, sa maîtresse, redoutable de part le mal dont elle souffre…

Mais que sait-il des ambitions de sa mère, brillante mais discrète, trop discrète, chercheuse en biologie quantique ? D’où vient cette haine viscérale que lui vouent les terroristes Pro-A et ce flic qui ne le lâche pas, obsédé par une ancienne affaire, un meurtre atroce conçu par lui comme une machination dont Damsary serait l’unique responsable ? 

Ma novella Astolie est disponible sur Amazon en format ebook:

Alors que le virus Cenocep4 décime le territoire des Quinze, les bio-roboticiens d’Eno-Tech, Chabryl, Max-Cat et Drowin, mettent en place le programme S.C.A.P.E., 98 embryons conservés dans le plus grand secret, l’âge vénérable du fondateur et maître, Isben Behrens. Astolie Breaquebounce, excentrique porte-parole de la mystérieuse société, est alors chargée d’affronter l’Organisation, qui n’apprécie guère qu’on lui survive et se dispose à liquider tout bonnement ses concitoyens, grâce au plan Hypérion, « un plan de sauvetage de l’Homme sans l’homme, un plan résolument tourné vers l’avenir. »

Mais que sont ces embryons ? Sont-ils seulement humains ?


La physic porn de Greg Egan

Un roman de SF doit-il être scientifiquement plausible pour être intéressant ? A en croire la bonne santé du secteur, il semblerait que non et si beaucoup de récits  comportent des extrapolations d’un savoir technique et scientifique éprouvés, ceux-ci se trouvent toujours dépassés par l’imaginaire. Hard SF et plausibilité scientifique Les romans et nouvelles de … Lire la suite de La physic porn de Greg Egan

Le cabinet des curiosités: avant Trajectoire de Ken Liu

Dans la nouvelle Trajectoire de Ken Liu (La Ménagerie de papier, ed. Le Bélial, 2015), Léna Auzenne, devenue plus que centenaire – et mortelle après réflexion- raconte comment elle a été initiée à la plastination des corps au sein de la société BodyWerk. « La plastination débute par l’embaumement pour arrêter la putréfaction. Puis on … Lire la suite de Le cabinet des curiosités: avant Trajectoire de Ken Liu

Le pouvoir « what if » de la SF

Les fake news, c’est bien connu, sont une plaie, une tumeur bubonique qui menace individus et institutions et dit-on jusqu’à la démocratie. Elles ne représentent toutefois qu’une infime partie de ce qui est partagé sur la toile; la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux croient encore aux « grands médias » (même si ces derniers ne le … Lire la suite de Le pouvoir « what if » de la SF

Des milliards pour rien ?

L’achat d’espaces publicitaires sur internet est-il lucratif ? Il l’est en tous cas pour les deux leaders du marché. En France, Google et Facebook raflent à eux seuls les trois quarts de la  publicité digitale, soit 5,2 milliards d’euros. En 2020, aux États-Unis, ont été dépensé environ 121 milliards de dollars en publicités sur Internet, au … Lire la suite de Des milliards pour rien ?

Le conte de fées est-il encodé génétiquement ?

Une histoire imaginaire se transmet-elle comme un patrimoine génétique ? Peut-on retracer l’origine d’un scénario comme le fait la biologie évolutionniste avec l’origine d’un gène ? C’est en tous cas ce qu’ont fait des chercheurs Sara Graça da Silva et Jamie Tehrani, reprenant l’hypothèse des frères Grimm selon laquelle la forte ressemblance de famille des … Lire la suite de Le conte de fées est-il encodé génétiquement ?

L’auteur de SF français est-il une contradiction en soi ?

– Depuis Jules Verne, il s’est passé quoi dans l’Imaginaire français ?  – Bernard Werber !  Le genre de truc que j’ai parfois (souvent ?) entendu, lu, blogger, éditeur, sur la question de la SF « à la française ». Mais avant de parler d’Imaginaire français, il faudrait déjà parler d’Imaginaire en France.  Comme le rappelait fort … Lire la suite de L’auteur de SF français est-il une contradiction en soi ?

Abonnez-vous

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.